1 décembre 2006

Cornichon, toi même

J'ai fait mes premiers cornichons !

les vrais, ceux qu'on va chercher chez les paysannes, qu'on gratte avec patience (il en faut beaucoup), et qu'on prépare tout simplement, le plus dur c'est d'attendre au moins 1 mois que ceux-ci soient dignes d'être présentés à table ! On a déjà terminé un bocal, il ne m'en reste plus qu'un ! j'ai compris l'année prochaine, je fais des vraies réserves ! Merci à JPGené (Le Monde2) qui a réussi à me faire sauter le pas de cette préparation !

Il faut tout même que j'écrive la recette pour ne pas l'oublier...


- Frotter soigneusement chaque cornichon débarassé de ses extrémités, avec l'index enroulé dans un torchon pour enlever ces petits poils qui hérissent la peau du cornichon.
- les essuyer,
- les disposer dans une jatte en terre avec 200g de gros sel par kilo.
- Tout cela bien remué, un linge par dessus et à température ambiante pour la nuit.
- Le lendemain vous constaterez que les cornichons ont rendu sacrément de l'eau. Rincez à l'eau vive, séchez les dans le torchon puis rangez les dans des bocaux préalablement ébouillantés, rondelles de caoutchouc comprises. - Rajoutez petits oignons blancs, branche d'estragon, grains de poivre, feuille de laurier si le coeur vous en dit.
- Portez du vinaigre blanc à ébullition avant de le verser sur la préparation.
- Laissez tiédir avant de sceller les bocaux pour 30 jours minimum.





Aucun commentaire: