14 avril 2009

Macarons le retour de la vengeance

Après "Macarons au chocolat" en VO sous titrée et "Macarons suite" traduit en 18 langues, voici le dernier volet de la trilogie à suspens "Macarons le retour de la vengeance" bientôt disponible en VOD.
Le héros ou plutôt l'héroïne est toujours la même, une bonne à rien en pâtisserie qui se la joue un peu et tente des trucs improbables. Son modèle : Mireille Mathieu qui chante avec Patrick Duffy, c'est dire pour le challenge, la barre est très haute.
Donc voilà, c'est parti pour des fournées de macarons avec les classiques Chocolat (si je n'en fait pas mes filles me renient à jamais) mais la nouveauté c'est la tentative de macarons au citron et le macaron à la confiture et au reste de chocolat/citron.

Voici la bande annonce pour vous faire saliver (j'ai pas dit baver) :



Pour les recettes efficaces, toujours les mêmes allez voir la VO sous titrée, tout est dit. Mais dans cette dernière version, l'histoire est rocambolesque. Voilà un court résumé de cette aventure hors norme. Je, enfin, l'héroïne (on va l'appeler Je, ce sera plus simple) fais une première fournée au chocolat (Roger, 5/5, rien à dire, papa tango Charlie, on rentre à la base, c'est torché). Je décide de faire une deuxième série cette fois ci sans colorant en me disant que je vais en faire des blancs et puis je rajouterai du colorant jaune avec la moitié de ma préparation pour en faire au citron.
Voilà ce que cela donne :

Insoutenable non ?
J'ai clairement compris un truc ce jour là : je sais ce que veut dire macaroner. En bref et pour résumer, tu macarones pas assez, tu as ces petits tas blancs en haut de la photo, tu macarones trop tu as ces flaques jaune en bas sur la photo ! Is it clear ?
Résultat à la cuisson, les blancs se tiennent et ressemblent à des macarons, les jaunes explosent et sont trop friables. Bref, macaroner, c'est un métier, moi je balbutie. Un truc terrible tout de même, je n'ai encore jamais raté ceux au chocolat. Mystère !

Pour la ganache au citron; un seul mot me vient à l'esprit DÉSASTRE
J'ai suivi une bien belle recette 'mea culpa' aucun souvenir du site où je l'ai récupérée et notée sur un post-it en bref 40g de maïzena diluée dans 10cl d'eau, le jus de 2 citrons. je dilue l'eau et la maïzena, je fais bouillir, j'arrête le feu, je rajoute le citron je touille et je touille encore et je m'acharne, rien ne fige, j'ai des espèces de trucs qui flottent genre (comment dire sans faire trop crade) disons, des trucs qui flottent. Voilà !

Comment faire pour rattraper ce cauchemar, j'ouvre mon placard magique, je me précipite sur ma poudre d'Agar-Agar encore jamais utilisée (je sais qu'elle a des pouvoirs magiques alors pourquoi pas), j'en mets une petite pincée, je remue, j'en remets une deuxième pincée (c'est mon côté extrémiste) et là, MAGIE NOIRE ma ganache se transforme en une pâte épaisse, limite béton à prise rapide (genre MAP pour celles et ceux qui touchent un peu au bricolage). Bon disons qu'au moins je pourrais mettre cela dans mes macarons, ça va bien coller !

Fatale erreur, ça colle pas, c'est un peu comme la patafix, tu te démènes comme une dingue pour mettre cela entre deux coques de macarons mais le truc est trop élastique et ça colle plus. Bon pas grave j'appuie délicatement sur mes coques, ni vue, ni connue, j't'embrouille.

Pour aller jusqu'au dénouement de ce suspens, au moment de servir, la ganache si ferme et élastique s'est transformée au contact du macaron : elle fond, elle se ramollie la sa...PE ! mes macarons au citron deviennent des miettes et ma ganache se transforme en jus. Voilà comment s'achève cette trilogie. Je pense que ma prochaine série s'intitulera : Macarons au citron, j'aurais ta peau.
Allez, on va se détendre ici

3 commentaires:

Mingoumango (La Mangue) a dit…

:-)))

Anonyme a dit…

MDR !

Marjorie

Cocotte a dit…

ALors là, je suis morte!! Le macaron MAP-PATAFIX, ça il fallait Maé pour l'inventer!!