28 septembre 2008

Rouelle de porc et sa purée de carotte à l'ail

Voilà, je sais faire une rouelle de porc fondante, absolument pas sèche et qui glisse dans le palais comme du velours. Je m'empresse de remercier le Chef Simon qui a publié ici la technique inratable.
Pour ma part, j'ai transformé la recette de base avec une idée derrière la tête faire une purée carotte avec beaucoup d'ail. Je donne le bilan avant la recette, on s'est régalé et plus encore car on a partagé cela avec un ami donc on a pris deux fois plus de plaisirs.


Pour tous :

  • 1 belle rouelle de porc
  • 2 gros oignons
  • 6 grosses carottes
  • 3 têtes d'ail
  • 4 pommes de terre
  • 25cl de vin blanc sec
  • 1 bouillon cube
  • 1 bouquet garni composé de thym et de laurier
  • huile

Incisez la rouelle de chaque côté en évitant de vous couper (c'est super dur). Enfoncez 5 ou 6 gousses d"ail épluchées dans la rouelle.
Dans une cocotte en fonte, faites dorer la rouelle à feu vif de chaque côté (salez et poivrez). Réservez la et faites revenir les oignons épluchés et coupés en lamelles.
Rajoutez quand ils sont translucides les carottes coupées en rondelles grossières ainsi que toutes les gousses d'ail non épluchées. Posez la rouelle dessus et mettez le vin blanc, le bouquet garni, le bouillon cube et rajoutez de l'eau pour que le liquide recouvre la rouelle.
Laissez cuire à couvert pendant 3 heures à feu très doux, pour ma part, sur une plaque à induction c'est à 3. Retournez la de temps en temps.

Pendant tout ce temps, préparez une purée de pomme de terre (épluchez, cuisson, presse purée). Réservez la.

Une fois que la rouelle est cuite, retirez la du plat et réservez la au chaud.
Séparez tous les légumes (carottes, oignons et aulx) du jus de cuisson. Enlevez la peau des aulx avant de passer tous les légumes au mixer, cela va donner une purée vraiment très parfumée mais peu liquide. Rajoutez la purée de patates et on obtient une consistance parfaite. Réservez dans une casserole.
Pour servir cette purée avec la rouelle, faites un roux avec le jus de cuisson :
dans une casserole faites fondre du beurre,
rajoutez deux cuillères de farine hors du feu et mélangez vivement,
rajoutez le jus de cuisson et remettre sur feu vif toujours en remuant. Cette sauce sera parfaite avec votre rouelle et votre purée.

21 septembre 2008

Gâteau poire chocolat au yaourt


Dans dimanche, il y a "manche" et ça j'aurais jamais du l'oublier.
J'ai testé ma toute nouvelle yaourtière achetée d'occasion lors d'une braderie. J'ai suivi (enfin je le crois) en détail la recette qui finalement est assez évasive sur les quantités (là, j'aurais du me méfier). Certes, ils ont cuits toute la nuit (10h de yaourtière je me suis dit que je tenais le succès garanti) et plif plaf ploum, ce matin je les mets au frigo et ben voilà, c'est qu'ils sont liquides les bestiaux. On a option lait crémeux mais pas yaourt.
Ok, je ne désarme pas, c'était mon premier test. J'crois qu'on va en manger du yaourt dans cette maison. C'est peut-être pour cela que cette recette de gâteau au yaourt m'a inspiré. Elle vient du calendrier fiche cuisine que m'a offert copine, j'en profite pour lui faire des bises...
Bon, au départ la recette est prévue avec des figues et un yaourt type velouté. Ok, j'ai pas de figues, j'ai pas de velouté mais j'ai même pas peur puisque je sais faire des yaourts qui sont coulants. Quelle assurance Madame !!! Et oui, après tout avec des poires, un vrai yaourt "perle de lait " saveur coco je me dis que cela doit être aussi bon. Et puis j'ai aussi tout un stock de pastilles de chocolat, allez zou, c'est parti pour le gâteau du dimanche.... dans dimanche, il y a "di"


  • 4 poires
  • 3 oeufs
  • 200g de farine
  • 120g de poudre d'amandes
  • 125g de sucre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 yaourt velouté nature (pour moi un "perle de lait " saveur coco)
  • 150g de beurre (pour moi 80g de beurre doux et 70g de beurre salé, toujours les restes ;-))
  • des grosses pastilles de chocolat (ou des petites pépites)

Préchauffez le four Th. 180°.
Mettez la farine, la levure, le sucre, la poudre d'amandes, le yaourt, le beurre fondu et oeufs dans un bol de robot. Mixez une minute pour obtenir une pâte souple.
Versez dans un moule beurré et fariné.
Parsemez les pastilles de chocolat. Couvrez des poires épluchées en les enfonçant un peu dans la pâte. Enfournez 40mn. Démoulez, servez tiède.

Franchement c'est super facile et c'est vraiment un super gâteau.

Tartelette riz et thon au parmesan

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ceci n'est pas un montage, ni une version trash de photoshop mais tout simplement la preuve en image du délire dans lequel se trouve actuellement mon appareil photo. Il a, comme qui dirait, un sérieux soucis.
J'arrive à faire des photos totalement superbes avec une légère inspiration Rothko (sans prétention, restons modeste) mais absolument inutilisables pour un blog de cuisine.

La version artistique de la tartelette riz thon et parmesan d'aujourd'hui donne cela

et la version photo d'un plat qui donne envie d'être cuisiné est là :


Énorme n'est-ce pas ? J'en suis moi-même toute surprise. Surtout que l'écran de mon appareil photo ne répond plus lui aussi, je photographie donc à l'aveugle et du coup j'ai un léger petit travail supplémentaire de tri à faire.... bon après toutes ces jérémiades, passons à l'objet de ce billet. Un truc de femme pressée qui souhaite une fois de plus terminer ses restes sans perdre la face.

Pour 4 tartelettes :

  • 1 boite de thon
  • du riz déjà cuit (alors là, je suis bien embêtée, je n'ai pas pesé, donc à la louche du riz pour 2/3 personnes.
  • 3 oeufs
  • 1 càs de ciboulette
  • des copeaux de parmesan finement râpés
  • des graines de pavot pour faire joli
  • de la chapelure

Comme vous pouvez le constater, le problème dans mes délires de recyclages c'est que je mesure, pèse ou quantifie peu de choses. Donc va falloir jouer à l'instinct.
On mélange le riz, le thon, la ciboulette et les oeufs. Sel et poivre bien sûr. Si vous voulez rajouter de la crème fraîche ne vous gênez pas. Perso, j'suis pas fan.

On beurre 4 moules et on répartie la préparation dans chaque moule.
On parsème les copeaux de parmesan, la chapelure et les graines.
On enfourne T°180 pendant 20mn.

Le tout est servi avec du fenouil coupé en lamelles fines et revenu dans de l'huile d'olive. On termine la cuisson à feu vif avec un cuillère à café de vinaigre balsamique.

Hop, c'est la fièvre du samedi soir !!!

19 septembre 2008

Papillote de brandade et artichaut sur lit de courgettes

Un titre bien pompeux pour un plat assez simple. Voilà longtemps que je n'avais pas imaginé un plat rigolo avec pour principe ; que reste-t-il dans mon frigo ? Et bien voilà, j'avais de la brandade à consommer absolument rapidement, 1 fond d'artichaut datant d'hier, une courgette solitaire et 3 feuilles de bricks désespérées. Avec tout cela, un joli plat et un petit festin à trois.


On répète les ingrédients en détail :

  • 100g de brandade de morue
  • 3 feuilles de brick
  • 1 fond d'artichaut (frais c'est meilleur)
  • 1 courgette
  • de l'huile d'olive
  • 1 càc de sauce soja
  • 1 branche de thym (du jardin)
  • de la ficelle de cuisine

Coupez en petits dès le coeur d'artichaut.
Étalez sur une feuille de brick 2 belles cuillères à café de brandade.
Parsemez de dès d'artichaut.
Roulez en cigarette ou façon crêpe et terminez en badigeonnant la feuille de brick d'huile d'olive. Cela va faire adhérence et sera idéal pour la cuisson.
Faites la même chose trois fois de suite (le principe de répétition est un principe sain !).
Coupez des petits bouts de ficelle et serrez chaque extrémité pour former des petites papillotes. Ne vous acharnez pas à faire des nœuds trop sérrés car au moment de servir il faudra les enlever. Un truc : le coupe fil de couture, NICKEL !
Au four T°180 pendant 15mn, on achève avec un coup de grill en surveillant bien que les extrémités de noircissent pas (sinon on protège avec du papier alu).

Pendant ce temps, coupez la courgettes en Julienne. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Julienne est une sacrée vacherie en cuisine, elle exige que les légumes soient coupés en petits morceaux de tailles équivalentes (quelle casse pied celle là). Bref, le résultat est assez joli, Julienne est de nature très craneuse.
Faites revenir la courgette ainsi émincée dans de l'huile d'olive et rajoutez la sauce soja. Parsemez de thym avant de servir accompagné des papillotes.
Résulat, ça croustille, dedans c'est fondant à souhait et hop, c'est englouti.

14 septembre 2008

Tarte chocolat noir et zestes de citron vert

Voilà, je suis de retour, enfin rapidement. Après un été super, une rentrée à fond, je trouve quelques minutes pour poster la tuerie du dimanche. Chocolat addict et plaisir de partager la cuisine avec mes filles, nous sommes devant le dessert simple et facile pour contenter les désirs de chacun.

Une photo pour la version tartelette individuelle, du genre caprice en solitaire.
Et une photo pour la version familiale..



Pour tous et sans limite :

  • 1 pâte sablée
  • 300g de chocolat noir
  • 175g de beurre (ici du beurre Lescure, spécial pâtisserie, mais vous n'êtes pas obligés. Pour ma part, c'est un cadeau d'une grande valeur et je suis très fière de l'utiliser pour la première fois. Bientôt à suivre des vraies pâtes brisées, sablées maison. Enfin, bientôt, c'est vite dit. Disons que je vais essayer de m'y mettre)
  • 85g de sucre
  • 2 citrons vert
  • 2 œufs


Faites cuire la pâte sablée à blanc. Avec le reste de la pâte j'ai fait le mini moule.
Faites fondre le chocolat au bain marie. Rajoutez le beurre. Remuez pour que l'ensemble soit bien lisse.
Dans un autre saladier, fouettez les œufs et le sucre. Mettez cette préparation avec le chocolat au beurre et rajoutez les zestes des deux citrons.
Une fois que la pâte est cuite, mettez la préparation dans les moules et laissez refroidir au moins deux heures au frigo. Rajoutez une fine lamelle de citron vert juste pour faire joli.
Allez, sur ce, je retourne à mes activités.... Vivement les prochaines vacances.