31 mai 2008

Tarte Tatin

Une recette des plus classiques mais toujours autant de plaisir à déguster.
5 vilaines pommes ont connu leur heure de gloire dans cette tarte Tatin.



  • 5 pommes
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 3 càs de vergeoise
  • 20g de beurre
  • 1 pâte à tarte feuilletée


Épluchez les pommes et coupez les en quartiers. Dans un moule à tarte, disposez uniformément des morceaux de beurre et parsemez la vergeoise, disposez les pommes de façon harmonieuse (serrez les bien). Saupoudrez le sachet de sucre vanillé sur les pommes et recouvrez avec la pâte en appuyant bien la pâte sur les bords. Au four T°180 pendant 30mn. Servez tiède (avec la chantilly c'est slurp!)

Cake pandan, pignons, lardons et tomates

Voilà, je voulais essayer le pandan dans une version salée, c'est fait et le résultat me plait beaucoup : un cake salé ensoleillé !




La recette du cake est ici, pour les ingrédients, il suffit de rajouter
200g de lardons (préalablement sautés)
100g de pignons
100g de tomates séchées coupées en petits morceaux
et quelques gouttes de pandan

miam miam, on en redemande

21 mai 2008

Pomme cannelle spéculos et Pandan

Grâce à Marion et ses jeux "à la con" qu'on adore, j'ai reçu le précieux flacon de Pandan. Pour découvrir cela j'ai testé une recette très très rapide (pas évidemment en semaine de faire des trucs compliqués). Mes vieilles pommes me faisaient de l'œil alors je les ai sorti du pétrin.




Pour 4 verrines :
  • 1 yaourt grec nature
  • 3 pommes
  • 1 bonne pincée de Cannelle
  • 3 spéculos
  • quelques gouttes de Pandan
  • une noisette de beurre

Mélangez le yaourt avec le Pandan ( la quantité est à juger en fonction de la couleur et du goût, ne connaissant pas le produit, j'ai été raisonnable). Epluchez et coupez les pommes en petits morceaux. Les faire revenir à feu vif 3mn avec un peu de beurre, la cannelle et les spéculos émiettés grossièrement à la main.
Réservez et attendez que cela tiédisse avant de remplir les verrines en commençant par le yaourt.
C'est tout !
Alors, le verdict du Pandan. A la première cuillère j'ai pensé à de la cacahuète. Mon homme a trouvé la pistache avec la noisette et les filles ont juste vachement aimé en demandant que j'en refasse plus la prochaine fois. Merci Marion pour ce joli moment sucré sur fond de verdure. Maintenant que j'en connais le goût, j'ai quelques idées rigolotes pour le Pandan, il s'agit donc d'une histoire à suivre...

6 mai 2008

Trilogie de thon : épisode 2 le chausson "thon brousse oseille"

Deuxième épisode de cette éprouvante trilogie de thon.
Du suspens, de l'aventure, des bandits masqués et de l'oseille plein le coffre ! Tout est dit.
Pour retrouver le premier épisode, c'est ici.


Episode 2 : le chausson thon - brousse - oseille
Dans le rôle du thon : Nicolas S.
Dans le rôle de la brousse : Carla SB
Dans le rôle de l'oseille : Christine Lagarde
Dans le rôle de la pâte brisée : Le palais de l'Elysée

Les seconds rôles:
un jaune d'œuf, sel et poivre.

"Nicolas était bien dans son Palais avec sa douce Carla. Christine veillait au grain sur les richesses du royaume. Pourtant dehors quelques petits perturbateurs commençaient à déranger cette douce torpeur. Les bruits furtifs devinrent de semaine en semaine des grondements de plus en plus audibles malgré les triples vitrages dont était pourvu le Palais. Qu'importe, restons sourds se dit Nicolas, nous faisons du bien aux gens qui le valent bien non ? Christine approuvait, elle savait mieux que personne faire plaisir aux braves gens et ne se souciait guère des autres.
Un jour pourtant, des brigands vinrent chahuter aux portes du Palais. Ils commencèrent à enlever les dorures extérieures, les pierres blanches et les ferronneries qui ornaient de façon si gracieuses le Palais. Devant tant de mesquineries, Nicolas ne pris pas la peine de punir. Ses punitions étaient réservées à des actes plus nobles. Il aurait du écouter Carla qui lui chantait à tue-tête : "aujourd'hui on a plus le droit, d'avoir faim ni d'avoir froid, effacez le chacun pour soi, quand je pense à toi, je pense à moi !" .

Il arriva ce qu'il devait arriver. Le Palais fut pris d'assaut par une foule immense de mécréants qui n'en voulait qu'à leur argent. Une seule solution, le camouflage. Nicolas, se précipita dans les entrailles du Palais, Christine s'était chargée de rassembler toute sa fortune pour qu'ils puissent dormir sereinement. Elle ferait bouclier avec son corps pour les défendre si besoin. Carla suivi son homme et souhaitait elle aussi le protéger (après tout c'était elle sa femme, marre de toutes les autres qui lui tournent autour!). Elle s'allongea sur lui et Christine toujours aussi efficace, rassembla les derniers trésors cachés du royaume et les déposa aux pieds des deux altesses. Elle ferma définitivement les portes blindées du Palais. La chaleur étouffante dans les sous-sols du Palais (180° tout de même) a eu raison d'eux. 30mn à peine après être confortablement installés dans leur niche fiscale, on les retrouva telles des momies, en parfaite position latérale. On distinguait bien Nicolas, Carla et tout l'argent du Royaume ! triste fin, triste sort pour un royaume...."


4 mai 2008

Macarons suite....

Deuxième tentatives de macarons avec colorants et tout et tout !!! J'avais envie de faire des minis macarons, pour en avoir plus, pour que le plaisir dure plus longtemps. C'est chose faite.
J'ai passé beaucoup de temps dans la cuisine mais le résultat en vaut la peine.
Pleins de petits macarons au chocolat, au caramel beurre 1/2 sel, framboise/choco.
J'en profite pour remercier Laurence, ses recettes m'ont été très précieuses pour les ganaches.



Pour retrouver toutes les étapes indispensables, c'est toujours chez "la bouche pleine".
J'ai utilisé ses gabarits pour faire des mini macarons et c'est trop facile pour jouer avec la poche à douille. Immense merci.

Pour retrouver ma première expérience, c'est là.

Et pour ma mémoire, voici les quantités utilisées par fournée :

Pour les macarons chocolat :
25g de cacao
250g de sucre glace
140g d'amandes en poudre
3 blancs d'œufs
30g de sucre
citron/sel

Pour la ganache :
150g de chocolat noir
80g de crème fleurette
Réduire le chocolat en morceaux. Faire bouillir la crème. Rajoutez la crème sur le chocolat et remuez bien pour que le mélange soit lisse. Faire tiédir avant de mettre sur les macarons


Pour les macarons beurre demi sel :
3 gouttes de colorant jaune, 1 goutte de rouge
125g de sucre glace
70g d'amandes en poudre
1.5 blancs d'œufs
15g de sucre
citron/sel

Pour la ganache
15g de beurre salé (avec des grains)
70g de crème fleurette
160g de sucre semoule
Mettre dans une poêle le sucre, le laisser fondre en remuant vivement, dès qu'il se colore, rajouter la crème et le beurre, remuez sans cesse. Le caramel va prendre une belle couleur.
Laissez tiédir.


Pour les macarons framboise/chocolat :
5 gouttes de colorant rouge
125g de sucre glace
70g d'amandes en poudre
1.5 blancs d'œufs
15g de sucre
citron/sel

Pour la ganache :
50g de chocolat noir
50g de crème fleurette
70g de confiture de framboise
10g de beurre
Faire bouillir la crème avec la confiture, rajouter le beurre et le chocolat fondu (reste de la ganache chocolat précédente).


Temps de croûtage :
environ 3/4h (rien à voir avec les 4 heures de ma précédente expérience et finalement ça a marché quand même)

Cuisson macarons :
- toujours en 3 plaques (je sais Marion, c'est risqué;-))
- 160° pendant 12mn
- vu la taille (mini macarons), mieux vaut 150° pendant 12mn à mon humble avis.

Congélation :
J'en ai congelé pleins pour mon chéri.

2 mai 2008

Trilogie de thon : épisode 1 le tartare thon - tofu

Voilà, c'est partie pour la trilogie du thon. Au départ, un achat un peu impulsif car une grosse promo sur des darnes de thon magnifiques. Vas-y lâche toi et bien je me suis lâchée, j'ai presque 1.5kg de thon. Donc, à présent, soyons imaginatif car le thon c'est bon mais encore faut-il le préparer avec beaucoup d'attention car ce poisson a une tendance à laisser des mauvais souvenirs à certains du genre : trop sec, bouof, pas de goût....



Voici donc la trilogie (parce que 3 recettes à venir au cas où vous auriez pas tout suivi).

Episode 1 : le tartare de thon - tofu
Dans le rôle du tartare : Garcimore
Dans le rôle du thon : Chuck Norris
Dans le rôle du Tofu : Dora l'exploratrice
Les seconds rôles:
un citron, 2 càs d'huile d'olive, des grains de baies roses, 1 tomate.

"C'était l'hiver à Détroit et Chuck commençait vraiment à être congelé. Malgré tout, il attendait paisiblement au coin de la 6ème et de la 5ème qu'un taxi vienne le récupérer.
C'est à ce moment précis qu'une bande de yakouza a soudainement surgi, ils étaient une quinzaine, tous munis de couteaux particulièrement acérés. Ni une, ni deux, ni trois d'ailleurs, le pauvre Chuck s'est retrouvé débité en fines lamelles !


Pris au piège dans un récipient de grande taille, il sentait flotter tout autour de lui des petits dès de tomates qui baignaient dans un mélange de jus de citron et d'huile d'olive. "Par St Georges", (expression favorite de Cocotte), se dit Chuck, je ne vais pas croupir ici tout seul !!!
Alors qu'il tentait de rassembler ses esprit pour trouver une idée lumineuse afin de s'échapper de cet enfer, il fut pris d'assaut par une avalanche de grains de gros sel et de baies rouges. La violence du choc l'avait mis K.O. Il mis quelques instants avant de reprendre connaissance et failli de nouveau perdre raison quand il découvrit le spectacle qui s'offrait à lui.

Des dizaines de morceaux de chairs blanches l'avaient rejoints dans sa cuve. Il ne lui fallu que quelques secondes pour comprendre qu'un autre massacre avait eu lieu.
Et soudain, une voix se fit entendre, ou plutôt un bruit sourd et lancinant. Chuck pensait qu'il y avait peut être quelqu'un de vivant sous ces lambeaux de chairs, il se précipita pour mieux percevoir le son qui provenait d'un recoin blanc, et il entendit très nettement murmurer :
"Chipper, arrête de chipper"!

Chuck avait tout compris, les yakouzas avaient décapités Dora, le monde était fichu, Babouche serait livré à lui même donc autant dire qu'il ne pourrait pas survivre longtemps. Transporté dans une pièce réfrigérée, Chuck s'éteignit doucement.

Il n'eut jamais l'occasion de voir qui était celui qui avait ainsi réduit sa vie à l'état de lambeaux.

Pour sa part, Garcimore passa une excellente soirée. il dégusta son tartare avec quelques morceaux de gingembre frais et une pointe de wasabi. "

Pour mieux comprendre ce récit, une visite s'impose ici, vous découvrirez que Chuck Norris est la version américaine d'un concentré d'Alain Delon et de Jean-Claude Van Damme.

Lasagne de ravioles au chorizo

En ce moment, il me prend l'envie d'essayer des mélanges assez tordus, je dois dire. Dernier en date, les ravioles et le chorizo.

Les ravioles ont aiment tous. J'ai essayé la cuisson classique à l'eau, puis une recette plus rigolote revenus à la poêle avec un peu d'huile d'olive, pas mal non plus mais j'avais envie d'autres choses. Alors l'idée de la lasagne m'a bien plu même si je n'ai pas fait l'unanimité à domicile.



Pour 4 beta testeurs :

  • 4 plaques de ravioles
  • 75g de chorizo doux
  • 1 courgette
  • 100g de brousse
  • 1 oignon blanc
  • chapelure

Coupez chaque plaque en deux et réservez les au frais.
Hachez au robot le chorizo avec la brousse (soyez patient et s'il reste des morceaux un peu gros c'est très bien).
Hachez l'oignon et la courgette grossièrement et faites les suer dans une poêle avec un peu d'huile d'olive.

Mélangez les deux préparations.
Badigeonnez un plat d'huile d'olive. Déposez la moitié d'une plaque de ravioles. Mettre une couche de la préparation au chorizo, déposez la deuxième couche de ravioles et recouvrez avec la préparation. Saupoudrez de chapelure. Enfournez pour 15mn à four chaud T°200.

Voilà à la sortie du four....



Et bien, c'est sur, je recommencerai avec sans doute une farce plus douce mais j'ai trouvé que les ravioles avaient un fondant que je n'avais encore jamais découvert auparavant.

Bouchées d'artichaut

Dans la famille Maé, l'artichaut est consommé de façon très régulière. On adore le côté cuillère qui donne un bon prétexte pour manger beaucoup de vinaigrette maison surtout celle au balsamique. Sauf que maintenant il est temps de sortir du sentier battu et de donner à l'artichaut une autre allure.



Pour une entrée de 4 androïdes :

  • 2 artichauts
  • 300g de ratatouille (maison of course, c'est toujours mieux)
  • 100g de viande (profitez pour mettre des restes de poulet, bœuf, porc...ce que vous voulez. Pour moi il me restait du canard)
  • 200g de brousse
  • parmesan
  • chapelure

Au préalable, pour celles et ceux qui ont le courage, faites cuire votre ratatouille (courgettes, aubergines, poivrons, tomates, gousses d'ail et beaucoup d'échalotes + un bouchon de porto. Cela lui donne un goût unique).

Faites cuire vos artichauts à la cocotte (20 à 30mn selon la grosseur). Une fois refroidis, prélevez les feuilles les plus grosses que vous disposerez sur une plaque en silicone ou papier sulfurisé.

Hachez la viande avec la ratatouille et la brousse. A l'aide d'une cuillère, poche à douille, paille, cure-dent, enfin bref, ce qui vous convient le mieux, déposez un tas de cette préparation dans chaque feuille. Parsemez de parmesan et de chapelure.

Voilà la vue d'aérienne :


Au four T°200 pendant 10/15mn,
Dégustez sans tarder.

Ceci est une poire

Une poire évidée,
deux carrés de chocolat noir à l'intérieur,
2mn au micro-onde !

Voilà c'est tout. Certain soir, c'est l' éloge de la simplicité !