28 mars 2007

Cake courgettes féta


Parce que mes 3 jolies courgettes n'attendent qu'une chose c'est que l'on s'occupe d'elles, voici la recette inratable du cake

Ingrédients :
3 courgettes
3 oeufs
180g de farine
1 sachet de levure chimique
100g de féta
100g de gruyère
10cl de lait
1 càs d'huile d'olive
1 càs d'huile végétale


Râper les courgettes et les faire revenir à la poêle pour qu'elles perdent leur eau. Couper la féta grossièrement.
Mélanger la farine et la levure. Dans un autre saladier, fouetter les oeufs avec le lait, et rajouter les huiles ainsi que du sel et du poivre.
Incorporer délicatement le mélange oeufs/lait à la farine (au fouet mais délicatement). Quand le mélange est bien lisse, rajouter la féta, le gruyère, les courgettes.
Beurrer et fariner un moule à cake et verser le mélange dans le moule. Au four préchauffé T°180 pendant 50mn. Vérifier à l'aide d'un couteau si le coeur du cake est cuit (la lame doit ressortir sèche).


Une fois sortie du four, attendez quelques minutes, démouler et hop, ça donne ça :


A déguster chaud, tiède, froid avec ou sans sauce mayo, moutarde, aux herbes....bref, pour ça c'est vous qui voyez.

25 mars 2007

Tajine aux amandes et abricots

Cela faisait longtemps que je n'avais plus fait de Tajine. Une envie de soleil sans doute. Et voilà, le Tajine de la mère Marie comme on l'appelle parfois. J'ai préparé ce plat deux jours avant et réchauffé c'est toujours meilleur.


Il a fallu faire vite, Vincent à mes côtés, j'ai capturé cette image et je suis tout simplement épatée ce matin car elle n'est pas floue alors que j'étais dans un certain brouillard au moment où j'ai pris cette photo. Vincent, cette photo est la preuve que tu as un bon coup de fourchette et malgré la menace de ton couteau, je suis restée de marbre. Tel un paparazzi, j'ai volé ce cliché entre deux verres de côte du Rhône. Trop forte.

Revenons à nos moutons.
Pour 11 personnes (en fait idéalement pour 6 au moins on peut se resservir).
1kg d'épaule d'agneau
2 aubergines
1 poivron vert
3 oignons petits ou 2 gros
15 abricots secs
30 amandes
3 càs de miel liquide
2 càs de cumin en poudre
400g de tomates concassées


Découper l'épaule en petits morceaux. Émincer les oignons et le poivron. Découper les aubergines en petits dés.

Dans une cocotte en fonte, faire suer les oignons et les poivrons à l'huile d'olive. Mettre la viande et tourner vivement. Rajouter les tomates, le miel, les amandes, les amandes, le cumin, le sel et le poivre. Mélanger le tout et laisser cuire deux heures pour arriver doucement à un léger bouillon. Idéalement, faire ce plat la veille ou deux jours avant. Remettre ensuite à chauffer à feu doux pendant 1h00.

Merci les amis pour cette belle soirée.

24 mars 2007

Coques en stock

Les coques cuisinées à la méditérranéennes.
1kg de coques (petites)
400g de tomates concassées
1 branche de thym
1 càs d'origan
3 càs de Cognac
6 échalottes
1 càs de farine
10cl de crème fraîche

Emincer les échalottes et les faire revenir à l'huile d'olive. Rajouter les tomates, le cognac (à feu vif), les herbes et la crème. Faire réduire pendant environ 5mn. Rajouter les coques préalablement lavées et faire cuire le tout à feu moyen pendant 25mn. Fastoch non ?

19 mars 2007

Rillettes de sardines au roquefort et citron vert

Cathy a décidément un site très sympa et en plus elle lance des challenges assez fun.
Le plan rillettes, ça vous tente ? Alors, voici ma participation à ce jeu où l'on gagne à tous les coups : Rillettes for ever, me voilà avec ma recette de rillettes de sardines au roquefort et citron vert.


Pour l'apéro
4 tranches de pain de mie
1 boite de sardine à l'huile d'olive et citron
2 càc de jus de citron vert
10g de beurre
20g de roquefort
sel/poivre

Faire griller le pain de mie. Couper en les tranches en deux et laisser les refroidir.
Séparer les sardines et enlever l'arête principale. Avec une fourchette mélanger grossièrement le beurre ramolli, le roquefort et les sardines. Rajouter le jus de citron vert et râper des zestes pour la déco. Saler et poivrer. Remettre au frigo environ 1/2h. Étaler sur les tranches de pain et parsemer de zestes. C'est tout simplement un mariage réussi.

17 mars 2007

Tarte aux fraises

Encore une date à marquer dans mes annales culinaires.
Première tarte aux fraises totalement maison :
première pâte sablée,
première crème pâtissière.....
Bref, grosse concentration sur ce coup.



Alors, pour commencer, je regarde tous les blogs que je préfère.
Évidemment, j'ai vu 100 fois les recettes des pâtes sablées ou tartes aux fruits mais là, je suis comme une nouille devant mon PC (imagine la scène).
Je ne retrouve pas celle que je cherche et je perds vite patience.
Alors , plan B, je me jette sur Marmitton et je trouve The recette de la tarte aux fraises et de la crème pâtissière. Je décide de garder la recette de la crème pâtissière de Marmitton mais pour la pâte sablée, j'ai une autre idée.
J'ai un super bouquin "Quiches, cakes et compagnie" recettes d'Ilona aux éditions Marabout côté cuisine. C'est une belle petite bible pour moi. Et là, je trouve une recette de pâte sablée qui me semble accessible à une néophyte.

Crème pâtissière : ici

Pâte sablée :
250g farine
125g beurre
70g sucre
1 oeuf
1 pincée de sel
1 càc de crème fraîche

Disposez la farine en fontaine sur le plan de travail et ajoutez le sel et le sucre. Travaillez le beurre coupé en cubes et la farine en les faisant passer comme du sable entre les doigts. Faire un puits au centre de ce mélange et versez l'oeuf légèrement battu puis la crème. A l'aide d'une spatule, travaillez lentement le mélange pour obtenir une pâte sans grumeaux et formez une boule. Enveloppez la dans un film plastique et au frigo pendant 2 heures avant de l'utiliser.

Cuire à blanc four T° 180. Beurrez légèrement le moule, étalez la pâte et la déposer dans le moule. Piquez le fond avec une fourchette. Disposer dessus une feuille de papier sulfurisé avec des poids (pour éviter que la pâte ne lève). Mettre au four 20/25mn.

Pour la garniture, des fraises coupées en deux et pardessus de la confiture aux airelles chauffée à la casserole et badigeonner les fraises avec un pinceau.

Ouf, les filles ont dit WAOUH !!!!
Gros plan sur la fraise et sa crème


14 mars 2007

#10 : bouchées de carottes et mini soufflés de chicons



Ça y est, c'est le grand jour du Blog Appetit #10; chicons & carottes, je ne pouvais pas rater ça. Ici, le chicon on en consomme sous toutes ses formes : salades, bouchées apéritives, braisées, gratinées, en tarte, quiche ou terrine. Il fallait bien que trouve autre chose sur ce coup là pour changer un peu.Ce sera


bouchées de carottes au parmesan
et mini soufflés de chicons au cheddar



Pour 4 :
1 carotte
2 chicons de taille moyenne + 1 avec de grosses feuilles recourbées
70g de Cheddar
30g de parmesan
2 oeufs
10cl de crème liquide
100g de lardons
2 càc de graines de pavot
2 càc de vinaigre balsamique + 2 càc pour la déco des assiettes
1 càs d'huile


Dans un saladier, battre les oeufs avec la crème puis rajouter le cheddar râpé finement et les 2 chicons émincés. Saler et poivrer. Disposer dans des petits moules. Parsemer de graines de pavot.
Râper la carotte en choisissant une râpe à gros trous. Râper aussi le parmesan de la même façon. Faire revenir dans une poêle légèrement huilée le tout pendant 2mn à feu vif. Former des petits tas que vous disposerez sur du papier sulfurisé.
Mettre au four T°180 pendant 20mn les deux préparations, (si vous avez la chance de mettre deux grilles au four, sinon, faites cuire d'abord les carottes, réserver et ensuite les soufflés).
Pendant que le tout est au four, faites revenir les lardons pour qu'ils soient bien grillés, déglacer au vinaigre balsamique.

Disposer dans l'assiette, une feuille de chicon bien bombée. Mettre trois gouttes de vinaigre et au couteau faire des petits soleils. Poser la bouchée de carottes dans la feuille de chicon et parsemer de lardons. Sortez les mini soufflés et servir tout de suite.

Verdict familiale : top du top.

13 mars 2007

Poire belle Hélène

Parce que Copine était là et qu'elle le vaut bien, voici une recette faite en 2mn chrono : on a avalé la pissaladière, vidé la charcuterie, engloutie la salade et fait un sort au plateau de fromage mais on a pas de dessert ! AH! catastrophe, il faut trouver un truc et pas rater le soleil qui réchauffe mon verre de vin. Me voilà direction frigo et inspection rapide du stock. On est 4.

2 poires
2 fromages blancs
2 spéculos
2x2 carrés de chocolat
2 càs de crème liquide

J'épluche et coupe la poire en petits dés. Je répartie dans 4 verrines le fromage blanc. Je réduis en poudre les deux spéculos qui me reste et je dispose sur le fromage blanc, je jette les dès de poires et d'une main agile, je fais chauffer le chocolat avec la crème juste pour qu'il soit lisse. Je verse le tout sur les poires et je fonce retrouver la terrasse et les copains. Ouf! l'honneur est sauf, on aura notre dessert. C'est bon les week-ends.

Ma pissaladière

Il fait beau, il fait chaud (les mouches pètent et ça colle aux carreaux ! désolée.
Réminiscence de l'époque collège - Ok ce message est destiné aux moins de 12 ans).

J'ai vraiment envie de faire une pissaladière pour plusieurs raisons (pas forcément dans l'ordre d'ailleurs) :
1. j'ai des oignons.
2. j'ai des anchois pleins mon frigo.
3. j'ai jamais fait de pissaladière et encore moins de pâte (shame on me ! me direz-vous pour une blogueuse de cuisine mais c'est comme ça.).
4. le printemps arrive et l'apéro sur la terrasse est plus que d'actualité.
5. Copine et copain viennent boire le fameux apéro alors c'est une excellente raison pour me lancer.


Un petit tour sur Marmiton et douze milliards de recettes différentes après, je décide de la faire à la "je me la pète en créant ma recette de pissaladière". D'où le titre subtil de ce message.

Pour l'apéro et pour 4 adultes assoiffés :

- 250 g de farine fluide (heu, fluide me parait superflu, z'allez quand même pas acheter la farine grumeaux, aucun intérêt).
- 1 sachet de levure de boulanger
- 3 càs d'huile d'olive
- 1 demi verre d'eau chaude
- 4 oignons blancs
- 2 oignons rouges
- une dizaine d'olives noires (sans les noyaux, c'est plus sympa, ça évite de mettre les doigts dans la bouche!)
- une dizaine d'anchois.
- Herbes de Provences (avec une majuscule à Provence SVP)

Mettre dans un récipient, la farine et faire un puits. Verser la levure de boulanger diluée dans l'eau chaude (remuez bien car elle a tendance à rester en pâte au fond du verre) + du sel (allez y) + l'huile d'olive.
Bien mélanger, laisser reposer 2 heures en couvrant avec un torchon (propre !).

Pleurez à chaudes larmes en coupant les oignons (ou soyez plus subtils en épluchant les oignons sous un mince filet d'eau et jetez les directement dans le mixer qui se chargera de couper grossièrement les oignons).
Faire revenir les oignons dans l'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides.
Découper les anchois en fines lamelles et les olives en deux.
Étalez la pâte pour lui donner la forme d'un rectangle, et la mettre sur du papier sulfurisé (que j'ai préalablement enduit d'huile d'olive).
Disposer oignons, anchois, olives et saupoudrez d'herbes.
Au four T° 180 pendant 40mn suffira

Découpez, dégustez...
C'est les vacances sur la côte d'azur pour presque rien.


11 mars 2007

Sauce fanes de radis, olives noires et citron vert.

Je suis fan des fanes de radis. En fait, le principe de récupérer un ingrédient qui est à priori destiné à alimenter le compost ou pire la poubelle, m'amuse assez. Alors pour accompagner de la truite et des pommes de terre croustillantes au four parsemées de paprika, voici la recette de la sauce aux fanes de radis et olives noires....

Une botte de radis
4 olives noires
10cl de crème
2 càc de jus de citron vert

Garder toutes les fanes et mettre de côté les radis pour une entrée.
Bien les nettoyer et les faire cuire avec du beurre dans une casserole pendant 5mn. Mixer le tout avec les olives noires. Vous avez une pâte assez consistante. Mettez dans un chinois et pressez pour obtenir un jus vert superbe. Dans une casserole, mettre le jus de fanes et olives, le citron vert et la crème, saler et poivrer. Faire cuire à feu doux pendant 5mn. C'est prêt.



Filet de dinde miel/soja et son rougail de courgettes

Une soudaine et violente envie d'exotisme un soir,
et me voilà à la recherche de l'idée qui me permettra
de cuisiner des filets de dinde tout à fait classiques
en un plat rigolo à souhait.
J'ai envie d'un rougail, d'habitude, je le fais avec des tomates
ou de la mangue verte mais rien de tout ça dans mon frigo ce soir,
alors comme je n'ai que des courgettes et bien,
tentons l'expérience. Le rougail se mange bien froid
avec la viande et le riz bien chaud.
C'est une sensation délicieuse au palais. J'en raffole.



Filet de dinde miel/soja (pour 4):
4 filets de dinde
2 càc de miel liquide
2 càc de soja
jus d'1 citron vert

Faire mariner les filets dans le miel, soja et jus de citron. Saler, poivrer. Réserver 1 heure. Pendant ce temps là on prépare le rougail.

Rougail de courgettes (pour 2) :
1/2 courgettes
jus d'un citron
1 piment
sel/poivre
1 gousse d'ail

Râper la courgette et presser à la main pour lui enlever un maximum d'eau.
Dans un bol, mélanger la courgette, le jus du citron, l'ail pressé, le piment ciselé en tout petit morceaux, sel et poivre. Mettre au frigo au moins pendant 1 heure.

Gros plan sur le rougail parce qu'il le vaut bien !





Faire revenir les tranches de dindes
dans un peu de matières grasses
pendant que votre riz cuit.
Elles doivent être bien dorées comme ça :





Et servez le tout sans attendre. Une grande première ce rougail de courgettes et j'avoue c'est aussi délicieux que celui à la mangue et à la tomate.

9 mars 2007

Tranche d'agneau au Xérès

Cette photo pas terrible du tout représente une tranche de gigot d'agneau accompagnée de pomme de terre nature.

Pour 4 :
4 tranches d'agneau
2 gousses d'ail hachées,
du romarin,
4 càc de vinaigre de Xérès,
2 càs d'huile d'olive,
1/2 càc de cumin
10cl de bouillon de légume


Faire mariner le tout dans un plat (sauf le bouillon) pendant 1h environ.
Ça donne ça : Attention âmes sensibles s'abstenir.
Vous allez voir un morceau de viande rouge vif avec
une partie de cartilage sanguinolant et gras à souhait.


Mettre la moitié du bouillon dans le plat et enfourner T°220 pendant 30mn en tournant les tranches pour uniformiser la cuisson. Rajouter du bouillon si besoin.
Demain, je passe à la viande blanche....

6 mars 2007

Patates douces sculpturales

Et oui, il me reste toujours de la patate douce
et toujours des galettes de blé noir.
Faut bien trouver quelque chose à faire avec tout ça.
On va pas gâcher !
lors c'est parti pour une impro façon sculpture étonnante qui se mange.



Pour 8 portions ;

- 2 galettes de blé noir
- 15 tranches fines de lard
- 1 patate douce
- 2 grosses pommes de terre
- 6 vache qui rit
- beurre salé
- vinaigre balsamique


Découper les bords des galettes
puis découper 4 carrés comme ceci :


Découper 11 tranches de lards
le plus finement possibles, comme cela :


Éplucher les patates (douces et normales),
les faire cuire à l'eau salée pendant 20mn.
Une fois cuite, mixez avec 6 vache qui rit pour obtenir
une purée très lisse et onctueuse.
Rajouter du sel et poivre selon vos goûts.
Réserver.

Faire dorer à la poêle avec du beurre salé les carrés de galettes.
Il faut que les carrés deviennent un peu croquants.
Faire revenir les lardons sur feu vif
et déglacer au vinaigre balsamique.
Sur une plaque allant au four
recouverte de papier aluminium,
disposer un carré de galette,
une couche de purée comme ceci :



Faire revenir les 4 tranches de lards à feu vif
toujours en déglaçant à la fin au vinaigre.
Elles doivent devenir bien croustillantes.
Disposer sur la purée, les lardons en fines tranches
et la grosse tranche ainsi que les petits bouts
de galettes restants préalablement dorés au beurre salé.
Le tout, le plus harmonieusement possible
(et là ça se complique les gars alors, patience).
Au four T°180 pendant 5 à 10mn
le temps que l'on passe à table. On s'est régalé !!!!