14 septembre 2010

Riz Cola



J'ai enfin testé ma première recette inavouable. Les Vetilles nous ont rendu visite cet été (et là on dit "bravo" car il faut être courageux pour amener toute la famille affronter les rudesses du climat du Nord en plein mois d'août). Comme dit l'adage "une maison dans le midi, des amis pour la vie" et la version ch'ti "une maison dans le nord, ....trop fort".
Bref, ils m'ont offert la collection des recettes inavouables et là j'avoue que je me suis éclatée à les lire (c'est plutôt rare, généralement je survole et engrange des associations pour mes impros culinaires). J'ai donc décidé de m'attaquer directement à la recette la plus inavouable pour moi, le riz au Coca-Cola. Je ne bois que très rarement du Coca à vrai dire uniquement quand j'ai des nausées. Cette boisson a donc une connotation très spéciale pour moi, plutôt synonyme de déplaisir. Malgré tout, la curiosité a pris le dessus, je voulais vraiment savoir ce que cela pouvait rendre d'un point de vue purement gustatif

C'est parti :
  • 1 oignon
  • 1 noix de beurre
  • 100g de lardons
  • une belle branche de thym ou 4 pincées d'herbes de Provence
  • 2 verres de riz
  • 2 verres de Coca-Cola
  • 2 verres d'eau
  • sel/poivre

"Faites revenir les oignons hachés dans le beurre. Ajoutez les lardons, le thym, le riz. Salez et poivrez et faites cuire en mélangeant régulièrement jusqu'à ce que le riz devienne translucide (10mn). Versez le Coca, l'eau et laissez mijoter à feu doux jusqu'à ce que le riz ait absorbé tout le breuvage (12mn). " extrait Les recettes inavouables page 60 par S. Cruse et S. Ware édition Hachette Pratique.

Voilà ce que cela donne visuellement :

Niveau goût, c'est avant tout une surprise, rien de comparable dans ce que j'ai déjà mangé. J'ai fait le test à l'aveugle et mon chéri n'a pas su me dire quel était l'ingrédient mystère. J'ai pris peu de plaisir dans cette version, sans doute encore trop sucrée à mon goût (le sucré salé n'est pas trop mon truc).
Étant donné qu'il me restait encore une belle portion j'ai tenté une version améliorée avec :
  • 10cl de vin blanc sec
  • 2 càs de parmesan râpé
En rajoutant le vin blanc dans la poêle pour réchauffer le tout et le parmesan au dernier moment, j'ai retrouvé une consistance de risotto qui m'a vraiment emballée tout en gardant en arrière goût cet ingrédient si peu ordinaire. A vous de jouer maintenant.

Aucun commentaire: